Confidences…Je vous raconte mon accouchement pour Lily, notre troisième enfant.

Lily, notre troisième enfant est là, parmi nous, depuis déjà trois mois… Trois mois!

Je veux pas faire ma vieille, mais purée quoi! Nous n’avons rien vu passer!

bébé

Depuis un moment, je tourne et vire devant mon écran, à savoir si je me lance… Si je vous raconte mon accouchement, comme tant d’autres l’ont déjà fait avant moi…

On pourrait dire:

“C’est bien un truc de meuf, ça! Parler placenta et ragnagna!”

Ben ouais, mais en même temps, c’est tellement dingue de donner la vie!

(Bon, 3 fois, on va s’arrêter là quand même, hein, on donne, on donne!^^ Quelle générosité!)

Julie Lab
A quelques jours d’accoucher…

Je vous avais raconté cette troisième grossesse dans un article précédent. Article qu’il me plaît à relire …Parce que tout n’est qu’émotions, et que tout est de l’ordre du passé, déjà.

Comment s’est passé mon accouchement?

C’est mon troisième. On pourrait croire que je suis rodée! Non! je vous rassure, j’avais à peu près autant d’appréhension que pour les  2 premiers!

Pour moi un accouchement, c’est comme une épreuve sportive. On se prépare en amont pour une épreuve physique et psychologique le jour J!

Et, on ne sait jamais comment la rencontre va se dérouler!

3 accouchements, 3 expériences différentes.

Pour mon fils, j’ai perdu les eaux au milieu du salon. C’était clair et net! J’ai accouché en 4h. Un cas d’école! Contractions à intervalles réguliers, qui s’intensifient. Poussées, et “paf”, il arrive. Il s’agit d’une version condensée bien sûr!^^

Pour ma première fille, j’ai accouché en 2h! C’était d’une intensité rare. Tout est allé si vite! La sage-femme m’a permis de “m’accoucher moi-même”. J’en perdais mon latin et ne pouvais prononcer qu’une seule phrase: “Oh mon dieu! Oh mon dieu!”. Je suis ensuite repartie sur mes deux jambes dans ma chambre de parturiente!

Je n’ai jamais eu de péridurale.

De nature à vouloir tout maîtriser, j’ai peur du monde médical. J’avais donc plus d’appréhension vis-à-vis de l’aiguille, plus de méfiance quant à l’absence de sensation dans mon corps, que d’angoisses pour la douleur.

Mes préparations à l’accouchement chez les sages-femmes et notamment la sophrologie, m’ont permis “d’apprendre à appréhender” les contractions, de me “laisser porter” par leur rythme cyclique pour faire avancer le travail.

En outre, les contractions sont des aides à la venue de bébé. On a mal, mais on sait pour quoi. On va donner la vie.

Là est la grande différence avec une personne qui a des douleurs quotidiennes, dont elle ne connait ni l’origine ni la fin.

Des maux que j’ai pu ressentir pendant plus de 10 ans pour d’autres raisons.

Mon troisième enfant arrive…

Pour Lily, j’ai fissuré la poche des eaux au petit matin du mardi 11 février. J’étais un peu perdue car je n’étais pas sûre de moi. Peut-être m’étais-je fait pipi dessus? 

Les grands étaient chez leurs grands-parents depuis quelques jours pour les vacances scolaires. 

A l’aube d’une nouvelle journée, celle de tous les possibles, j’avançais vers mon épreuve, accompagnée de mon Ours.

J’avais la sensation de flotter hors du temps. C’était pour aujourd’hui. Ca allait être à moi de jouer.

Pourtant, je ne ressentais rien.

Absolument rien.

Aucun travail,

contrairement aux deux autres. 

A la maternité..

9h. Fraiche comme un gardon, je suis arrivée!

On m’a fait un monito et un prélèvement pour savoir si c’était bien une fissure de la poche des eaux.

“Oui m’dame! Vous restez avec nous! Par contre, si le travail ne démarre pas, on sera obligé de déclencher. “

Ca, c’était pas prévu dans mon scénario! Car qui dit déclenchement, dit ocytocine artificielle, dit monito, dit péridurale, dit bloquée!

Le sourire m’a quittée et la peur est montée. Viscérale.

Maîtriser. Tout m’échappait.

Alors, j’ai pris le taureau par les cornes…

J’ai marché pour que le travail démarre seul. Pour que le bébé descende et se tourne. Pour que le col s’ouvre sans avoir besoin de chimie.

12h30-19h30. Les copines ont appelé ou m’ont envoyé des messages de soutien. Elles ont senti mon angoisse et celles qui ont pu, sont passées à tour de rôle me faire un coucou, me soutenir, me tenir compagnie.

Elles “ont randonné” avec moi sur les carrés de pelouse, dehors, devant la clinique, derrière, sur le parking.

Dommage, je n’ai pas rencontré ce médecin!^^

Ces imbéciles ont dit des bêtises pour passer le temps, pour occuper mon Ours, ce mari si attentionné. Mon père aussi est passé me voir, me faire un bisou!

C’était le monde à l’envers! J’avais des visites alors que mon ventre était tout aussi gros, tout aussi plein.

Mais, j’étais (et suis) emplie de gratitude envers eux: ils avaient coupé avec leur quotidien à 2000 à l’heure, pour me soutenir, pour m’aider à faire passer le temps…

En fin de journée, j’ai commencé à avoir des contractions. Ouf! Le travail se mettait en route. Installée sur mon gros ballon, je faisais aller et venir mon bassin.

19h30: La sage-femme est venue m’ausculter! Allez, vu comme les contractions m’électrisaient, mon col devait bien être ouvert à… au moins 4!

“Oh c’est bien madame Lab! Votre col est à 2.5 fermé!” 

9h-19h30 pour un 2.5? C’est une blague??

Mais on peut passer en salle nature si vous le désirez!

20h. Ca, c’était une bonne nouvelle! La perspective d’un déclenchement s’éloignait donc.

La salle nature, c’est une grande pièce où l’on peut écouter de la musique de relaxation, où l’on peut prendre un bain, où l’on peut se mettre dans “toutes” les positions, pour un accouchement plus physiologique.

La sage-femme de cette pièce m’a refait un monito pour voir où j’en étais pendant 1h… C’était long!! Mes contractions s’intensifiaient et j’étais obsédée par le fait que branchée, je ne pouvais plus bouger comme je voulais.

21h. On m’a auscultée à nouveau! Bon, là, je dois bien être à 4 voire à 5 car je les sens bien ces contractions. Et puis, ça fait un moment que j’y suis, donc ça a dû bien évolué..

“Super Julie! Vous êtes à 2.5 souple! Lorsque le bébé aura tourné, ça ira tout seul, c’est votre 3e!”

Soupirs. A ce moment-là, je me suis sentie un peu désemparée. Je commençais à me sentir lasse et fatiguée. J’étais éveillée depuis 3-4h du matin, j’avais marché toute la journée avec mon gros bidou sans m’arrêter…

Mon corps a été alors pris de tremblements nerveux… 

Comment était-ce possible qu’avec tout ce que je faisais, ce corps d’habitude si réactif ne s’ouvrait pas plus vite que ça?

22h. La sage-femme est revenue me voir, ravie! Avec la gynéco de service, elles s’étaient concertées et avaient décidé de me proposer de prendre un bain pour me détendre! 

salle nature Nîmes

Ca, c’était une excellente nouvelle pour moi! Etant donné que j’étais là depuis 9h du matin, et que l’on m’avait injecté par 2 fois des antibios, j’avais le droit, même si j’avais fissuré! 

Le bain a eu immédiatement un effet bénéfique sur mon corps. En quelques secondes, je me suis détendue. L’eau et moi, on est amies depuis toujours.

De façon incroyable, j’arrivais à me plonger dans un état de somnolence/léthargie entre deux contractions. Je pouvais m’endormir dans l’eau chaude pour 30/40 secondes avant qu’une contraction ne monte en moi et ne prenne possession de tout mon corps. 

mon troisième enfant

Délivrance et joie de tenir son troisième enfant dans les bras…

A partir de ce moment, tout est allé très vite. En une heure, les contractions se sont intensifiées jusqu’à ce que je me mette à hurler: “Je pousseeeeee!!”

En un instant, je me suis retrouvée avec toute l’équipe médicale autour de moi! Je n’avais jamais eu autant de monde pour pareil événement: 1 gynéco, 2 sages-femmes, 1 infirmière!

Exit toutes les positions de poussées apprises en prépa accouchement! Ces envies d’expulser qui remontent à la nuit des Temps ne me permettaient pas de me positionner comme je le souhaitais. 

Avec mon Ours, nous nous sommes retrouvés tête contre tête, dans un corps à corps, pour un même but: la délivrance. En position de cloporte arc-bouté (dénomination absolument pas médicale mais très parlante^^), j’ai poussé de toutes mes forces. 

Encore et encore.

Avec lui, je me sentais plus forte. Malgré toute la fatigue accumulée pendant la journée.

Pousser, pousser…

Jusqu’à ce que sages-femmes et gynéco déposent sur moi un petit être fragile, si léger, si petit, si dépendant, sur mon sein.

Peau contre peau.

Mon cerveau a débranché.

Je suis atone.

troisième enfant

troisième enfant

Bienvenue Lily…

Julie Lab.

Vous cherchez des soins bébé? Découvrez mon avis à propos d’Enfance Paris sur le blog!

63 Comments

    1. Coucou!
      Oui! Les sages femmes me l’avaient dit! Il y a un écart entre Zoé et Lily..Le corps a un peu oublié..
      De gros bisous!

  1. Quel joli récit ! Pour nous cela remonte à très loin, mais les souvenirs sont très présents, encore maintenant. C’est une expérience extraordinaire, on n’oublie jamais.
    Votre fille a eu la sagesse d’arriver juste avant le confinement, un très bon timing 😉

    1. Merci les Matching… Je crois que chaque accouchement est gravé dans le corps et l’esprit de chaque femme. C’est un truc de dingue lorsqu’on y pense..
      Et oui… Nous avons fait les choses bien lol On ne pensait pas à quel point!! Je pense souvent à ces femmes qui ont eu leur petit au mois de mars..Les pauvres..

  2. Il ne faut pas croire qu’ocytocine signifie forcément péridurale et impossibilité de bouger. J’ai été déclenchée à l’ocytocine et pourtant je n’ai pas eu de péridurale et avec un monito sans fil j’ai pu bouger librement tout au long de mon accouchement. Un beau récit en tout cas !

    1. ah ben tu vois, j’étais persuadée que ça se passerait ainsi..D’autant qu’une infirmière m’avait laissé sous entendre que les contractions provoquées ne seraient pas les mêmes..
      Bravo à toi d’avoir géré!

  3. Merci pour ce partage , j’en ai les larmes aux yeux ♥
    Profite bien superbe maman , bisous

  4. Comme toi j’ai eu 3 enfants et même si mes accouchements sont loin je les ai très bien en mémoire .
    Le dernier à été le plus rapide mais le plus compliqué.
    Pourtant ce sont les 3 plus beaux jours de ma vie !
    Merci pour ce récit plein d’émotion Julie .
    Plein de bonheur pour vous tous !
    Gros bisous.

    1. Il est très beau ton post Julie et même si je suis grand mère maintenant ces récits d accouchement m émeuvent toujours car c est la plus aventure de la vie d une femme de donner la vie ! Et cet amour qui jaillit si fort lorsque la rencontre se fait laisse un souvenir indélébile ! Bises Julie
      Evelyne

      1. C’est vrai Evelyne, c’est tout à fait ça..
        tout pareil, chaque récit de nana à propos de son accouchement me donne la larme à l’oeil!!

        Gros bisous!

    2. Coucou Jany,

      Je ne savais pas que tu avais 3 enfants! Je crois que ce sont des événements qui nous marquent au fer blanc, à vie. Que d’intensités dans les émotions qui se succèdent dans des moments pareils..
      Je suis contente de les avoir retranscrites et de vous les avoir partagées..
      Merci Jany!
      De gros bisous!

  5. coucou Julie, quel joli article ! tu partages des moments intimes avec nous et on imagine tous ces moments que tu nous décris. chaque accouchement est différent et tu nous le prouves. ta petite lily est tellement adorable. tu es une maman comblée. profites en bien car comme tu le sais ça passe très vite ! ma fille ainée a bientôt 31 ans donc imagine ! bonne fin de de journée. bisous à toutes les deux.

    1. Bonsoir Sandrine,

      oui, je partage avec vous des moments vrais, des moments forts..c’est fou effectivement comme les accouchements sont différents. On ne sait jamais quand ils surviendront ni comment..
      En tous les cas, ils ont eu tous un point commun: la gentillesse et la prévenance des équipes soignantes…Je n’ai rencontré que des femmes douces et attentionnées, sages femmes, infirmières, auxiliaires… Pour cet accouchement, j’ai eu même une gynéco d’une extrême prévenance, qui a pris en compte mes peurs et mes antécédants..
      Je leur dis un grand MERCI..

  6. Coucou Julie et merci pour ton partage plein d’émotions dans lequel je me reconnais grandement : fissure de la poche des eaux, “tout est normal chère madame mais on vous garde”, entrée en salle de travail le soir… délivrance le lendemain au petit matin”… Et pourtant comme tu le soulignes très justement, chaque accouchement est différent, car chacun d’eux est unique et inoubliable. Je te souhaite beaucoup de bonheur en famille, gros bisous.

    1. Merci Anne…Ces journées où l’on met un enfant au monde sont extraordinaires. On donne tout, c’est fou… De grooos bisous..

    1. Merci Julie pour ce récit si parlant, si imagé, tendre, discret, alors que le titre ne me tentait pas je suis rentrée avec toi dans l’accompagnement de la naissance, bienvenue jolie Lily bisous

      1. J’ai eu du mal à trouver un titre je t’avoue…Celui-ci me paraissait trop générique, pas assez “sentimental” lol Je voulais faire parler les émotions, être dans le vrai, avec mes petites anecdotes persos. Je suis contente que tu aies pris plaisir à me lire. c’est le but numéro 1 de l’écriture..
        de gros bisous

  7. Coucou
    Merci pour ce beau partage. Tous les accouchements sont différents et c’est vrai.
    Tu dois être heureuse d’avoir créée ta jolie famille.
    Bisous
    S

    1. Coucou,

      Oui, c’est une véritable satisfaction de voir mes 3 loupiots! Bon depuis hier c’est plus compliqué lol ma Zoé s’est fait une entorse de la cheville.. J’ai donc 2 enfants sur 3 complètement dépendants mdr
      bisous!

    2. Coucou Julie!
      Chaque accouchement est une nouvelle aventure. Mes deux accouchement ont été très différents et tout aussi intenses… Que d’émotions en te lisant! C’était si vibrant et si touchant … Magnifique délivrance avec l’arrivée de Lily… Un ange!
      Merci pour ces confidences ma Julie!
      Gros bisous
      Valérie

      1. Coucou!
        Il est impossible de parler grossesse sans parler accouchement lol Si le récit t’a plu alors j’en suis ravie…
        De gros bisous Val…

    1. Je crois que toutes les femmes ayant accouché sont marquées à vie par ces expériences de vie… Quelle intensité dans les émotions et les sensations… Ces 3 moments seront aussi gravés dans ma mémoire de poisson rouge mdr

  8. Coucou ma Julie, quel récit touchant, ça m’a rappelé des souvenirs 😉 c’est tellement différent à chaque grossesse, la magie de la vie ! en tous cas vous formez une jolie famille et ce doit être du bonheur à partager ! profite bien car ça passe tellement (trop) vite ! je suis nostalgique mes garçons ont 17 et 11 ans…ils sont ou mes bébés looool je me replonge souvent dans les photos !
    pleins de bisous

    1. Coucou!
      C’est une véritable satisfaction de les voir tous les 3. Ils jouent déjà tous les 3 ensemble..C’est si beau..
      Oui ça passe très vite.J’imagine la tête que tu dois faire lorsqu’ils te regardent “d’en haut” tes gaillards! ce sont eux qui te prennent dans leurs bras maintenant!^^
      de gros bi!

  9. Coucou ma douce Julie ! Quel bel article tout en émotions <3 Merci d'avoir partagé avec nous ces moments si intimes dans lesquels nous nous retrouvons toutes un peu je pense 🙂 Personnellement, j'ai eu deux enfants (mais trois grossesses, mais ça…c'est un sujet dont je parle très peu…il aurait un an de plus que ma fille. C'est ainsi). En tout cas, tu as de beaux enfants, et c'est une telle source de joie (de tracas aussi mais bon ! 😉 ) : quel bonheur de les voir grandir, puis ensuite devenir de jeunes adultes, et avoir eux-même des enfants…Si si, ça arrive un jour, et plus vite que l'on pourrait le croire parfois ! lol. Allez, j'arrête de te taquiner : je t'envoie de gros bisous et te souhaite une très belle journée ma douce <3 Nathalie

    1. Coucou Nathalie!
      Bloguer c’est aussi parler de soi, de ses propres expériences..
      Un arrêt de grossesse, fausse couche ou autre, marque tout autant qu’un accouchement..La vie.. On y repense très souvent..Je suis désolée pour toi..
      Tu as raison, les enfants sont autant de joies que d’inquiétudes!! Par exemple, demain matin, nous allons faire une radio du pied de ma Zoé qui a une entorse..Allons-nous plâtrer? Suspens!! (et ce n’est que le début lol)
      Et oui, un jour, mon fils me prendra dans ses bras…Un jour je serai grand-mère..OMG!!^^
      bisous!!

  10. HoOo ton histoire me rappelle tellement de souvenirs…Tu es super courageuse d’avoir accouché sans péridurale, je suis pourtant très dure au mal mais là je n’ai pas refusé l’énorme piqûre à chaque fois!
    C’est drôle de lire les accouchements de chacune, on pourrait croire que c’est pareil pour toutes mais chacune a ses anecdotes ^^
    Bisous

    1. c’est surtout que j’avais peur de l’aiguille, et de ne plus maitriser mon corps!!^^ (Bon j’ai appris ado et jeune adulte à endurer de grosses douleurs alors je pense que je relativise aussi..)
      C’est ça qui est marrant, c’est de rassembler les anecdotes!^^
      bisous!

  11. Merci pour ce joli témoignage et sentir notre bébé contre nous fait oublier tout ce qu’on a enduré les heures précédentes
    je suis comme toi j’ai refusé la péridurale mais mes 2 accouchements ont été plus longs
    belle soirée

    1. Je voulais aussi tout sentir, et garder “la maitrise de mon corps”…Et puis on entend tellement d’horreurs sur les loupés que ça me faisait encore plus flipper lol
      et oui, cette sensation d’avoir ce petit être qui ne pèse rien sur soi, humide, c’est tout simplement fou… tu devais être bien fatiguée à la fin..
      bisous..

    1. Merci Mumu!!
      Le temps passe à une allure folle!! Elle a déjà 3 mois! Je dois réfléchir pour savoir si l’on est en avril ou en mai! Mamamaaaa!!!
      gros bisous!!

  12. Coucou,
    Deux enfants et deux accouchements très différents. D’ailleurs pour mon premier, je me retrouve avec ton expérience : tout a été très très vite ! Pour mon deuxième, ça a été très différent car elle avait décidé de montrer ses fesses. ^^
    Gros bisous

    1. coucou!
      Effectivement! lol c’est pas par là qu’il faut commencer^^ Tu as dû être inquiéte d’accoucher en siège..et fatiguée si l’accouchement a été long..
      gros bisous

      1. Au final, ça a été : hyper médicalisé évidemment mais très bien géré même si c’était le grand spectacle (une belle opportunité pour les élèves sage femme et interne de voir un accouchement en siège chez une femme ayant une grossesse à risque . ^^

        1. Tu m’étonnes.. Il le fallait, pour votre santé, la tienne et celle du bébé!
          haha c’est fou, comme on devient vite sujet d’étude!! C’est assez déstabilisant, on peut se sentir dépossédée de cette zone pendant un temps!!

  13. C’est beau! Comme quoi, on dit que pour les suivant c’est encore plus rapide…Pourtant tu as plus attendu. Moi aussi je suis finalement contre la péri parce que j’aime sentir la vie. Je l’ai eu pour le 1er et j’étais déçue de ne rien sentir, pour le 2e elle a pas marché et j’en suis pas morte lol…
    donc si c’était à refaire, ca serait sans.
    Merci pour ton beau récit
    bises
    Aurélie

    1. En fait, c’est parce que mes 2 derniers accouchements ont été espacés dans le temps..Ce fichu corps aurait eu le temps d’oublier le processus!!
      Je te comprends..Je t’avoue que je suis fière de les avoir eus sans péri. J’ai été capable de surmonter la douleur..j’ai pu tout sentir, et être au diapason avec mon corps..Et puis, les sages femmes disent qu’il vaut mieux moins de chimie pour le bébé.. Après, on est tous différents face à la douleur et on ne sait jamais comment un accouchement va se dérouler. Heureusement qu’elle est là quand ça ne va pas bien..

      Bisous Aurélie!

  14. Coucou toi,
    Merci pour ce très bel article et ton partage d’expérience sans filtre, ça fait du bien de lire cet article et ça peut nous préparer pour cette partie de notre vie 🙂

    Des bisous ♡

    1. Coucou!
      blogguer c’est aussi ça, partager nos expériences de vie intime.. Pas facile de se livrer…
      bisous!

  15. Coucou,
    Merci d’avoir partagé ton expérience. Je suis encore loin d’être enceinte mais je m’intéresse beaucoup sur le sujet. C’est vrai que chaque grossesse est différente, ce qui me surprend toujours Haha. Je ne sais pas si je prendrais la péridurale, mais il faut avouer que l’accouchement a l’air bien plus rapide sans.
    Bisous

    1. Coucou!
      Vastes sujets que ceux concernant la grossesse et l’accouchement… On est toutes différentes, pas de règles… Le monde médical dit que si on peut éviter la péridurale c’est mieux pour le bébé et pour le déroulement de l’accouchement puisque tu sens tout, tu es donc réactive. Après, chaque cas est différent, et il y a bon nombre de nanas qui sont bien contentes d’avoir pu être soulagées!! Tu ne peux rien prévoir à l’avance, tu te laisseras guider le jour J par tes ressentis, ce qui se passera. Il faut le voir comme une option, et ne rien écarter..
      bisous!

    1. Coucou!
      Merci à toi! Oui, on profite car ce sont des moments qui ne repasseront pas 2 fois..
      des bisous!

    1. coucou Sarah!
      Oh merci!! Et oui je recommande à fond le bain!! C’est génia si on peut y avoir droitl!! D’une très grande efficacité!
      De gros bisous!

  16. Hello, je découvre ton blog avec cette article ! 🙂
    Je n’ai pas encore d’enfant, mais j’ai beaucoup aimé te lire.
    Félicitations pour votre nouveau bébé 🙂

    Belle journée !

  17. C’est un très beau récit, je n’ai pas un super souvenir de mon accouchement mais chaque expérience est unique et ensuite on construit notre histoire avec bébé… Bises et passe une belle journée!

Laisser un commentaire