Pousse pas Archimède

Pousse pas Archimède, le 1er roman de Lydie Authier

Mon amie Lydie Authier a publié son premier roman Pousse pas Archimède! aux éditions MVO, il y a quelques semaines!

C’est avec émotion qu’elle me le donna à lire pour que je vous en parle!

Pousse pas Archimède

Commande de café et limonade bien fraiche. Nous avons pris des forces pour discuter à bâtons rompus!

Partagez ce moment d’échanges avec nous!

Lydie Authier, présentation d’une auteure gardoise

Ecrire, une activité salvatrice

Lydie, tu écris depuis plusieurs années. Que t’apporte l’écriture, activité personnelle et solitaire s’il en est, au quotidien?

Ecrire, comme lire d’ailleurs, m’apporte la sérénité et le calme. C’est une activité que je n’ai jamais perçue comme un travail, mais plutôt comme un jeu. Je n’écris que lorsque j’ai quelque chose à raconter. Je m’évite autant que possible l’angoisse de la page blanche.

Ecrire a souvent été pour moi une catharsis, une façon de transformer les doutes, ou de réagir sur des événements marquants, de me réapproprier le réel.

Y a-t-il un auteur que tu admires ou un ouvrage en particulier qui a marqué ton esprit au fil de tes lectures?

Annie Ernaux. Ses récits sont déroutants, tant ils sont encore d’actualité. La Femme gelée a été publiée en 1981, (c’est-à-dire l’année de ma naissance…) et le parcours qu’elle raconte nous renvoie étrangement à celui d’une femme d’aujourd’hui, sa place dans la société, son rapport à l’homme, à ses enfants, à la maternité, sa volonté de s’émanciper. Et puis, ce petit passage insidieux, où elle raconte qu’elle a bien écrit des nouvelles, mais que bon, elles restent dans un tiroir…

Il y a aussi Carlos Ruiz Zafón, dans un autre genre. Un de mes auteurs préférés, incontestablement. Un immense plaisir à chaque page, quel que soit le livre, ou le genre de l’oeuvre.

Pousse pas Archimède Lydie Authier
Merci Lydie pour ton autographe! 😉

Une reconnaissance de son travail

Ton premier roman est paru. Quelle a été ta première émotion lorsque tu as appris que tu serais éditée?

J’ai tremblé, j’ai failli pleurer. C’était mon rêve de gosse! Et par un petit mail arrivé juste avant Noël, il allait prendre vie… C’était l’année dernière!

Tu écris également des nouvelles. De quelle oeuvre es-tu la plus fière?

Je suis incontestablement émue chaque fois que quelqu’un me dit que Là où chante le ruisseau l’a fait pleurer, ou l’a tellement touché qu’il ou elle avait une boule dans la gorge en la lisant. C’est une des toutes premières nouvelles que j’ai écrites, et ma toute première primée.

Encore un immense cadeau de la vie reçu le matin d’une certaine fête des mères, alors que je préparais le gâteau d’anniversaire de ma fille. Quand on en connait un peu l’intrigue (l’amour maternel et filial, le lien jusqu’aux tous derniers moments de l’existence, les souvenirs qui se construisent pas à pas dans l’enfance…), cette date a pris une résonnance particulière ce jour-là.

Jusqu’au Panthéon

Tu as foulé le sol du Panthéon l’année dernière! Raconte-nous!

Une nouvelle RE commencer écrite sans trop y croire, très vite,  pour répondre à un concours important dont la date butoir approchait dangereusement…

Un soir de juin, un mail qui m’annonce que je suis finaliste du concours, et qu’à ce titre, je suis invitée à la remise des prix au Panthéon… C’était surréaliste! Trois longs mois d’attente plus tard, j’apprends que je fais partie des lauréats, mais que je vais devoir attendre le jour J pour connaitre mon classement et mon prix.

Et enfin, ce soir d’octobre…

Je crois que le moment le plus fort restera celui où nous sommes rentrés dans le Panthéon, de nuit. C’était magique, solennel. Un monument aussi impressionnant, symbolique, sans touristes, sans la foule des grands jours. 

Nous avons pris le temps, mon chéri et moi, de nous promener dans l’enceinte, de nous imprégner des lieux.

Et puis, il a fallu rejoindre la scène, baignée de lumière, et son parterre de sièges. 

J’ai passé un temps infini à essayer de graver dans ma mémoire chaque image des murs, des colonnes, à observer chaque détail du décor. J’avais envie de retenir ce moment le plus longtemps possible.

Et puis mon tour est venu… En arrivant, je me suis sentie toute petite. Lorsqu’on a annoncé mon nom, quelque chose m’a aidée à monter sur scène, et à prendre la parole. Je n’aurais jamais cru en être capable. Je n’étais plus impressionnée, j’étais simplement bien.

Ce soir-là, en réalité, ma seule et unique récompense était d’être là-bas. De vivre cet instant. C’était tellement fort que je crois que ça fait partie des souvenirs que je ressasserai à mes petits-enfants jusqu’à mon dernier souffle! ;))

Pousse pas Archimède, un roman pour femmes actives

Synopsis Pousse pas Archimède

« Sara est enseignante dans un collège.

Cette sympathique quadragénaire, épouse de Pierre, est également la mère de trois charmants enfants. Et ce n’est pas toujours une sinécure que d’être un bon « prof », une épouse dévouée, et une maman attentionnée.

Malgré tout, Sara réussit à faire face et à satisfaire tant bien que mal aux exigences contradictoires dont elle est assaillie de toute part. Elle résiste au stress, à la condescendance, à la fatigue, au quotidien qui l’oppressent.

Jusqu’au jour où un propos innocent de son fils Martin, va bouleverser la vie de cette famille jusqu’alors sans histoire… »

Mon avis lecture?

Dès l’incipit, le lecteur est comme happé par le réveil en fanfare du personnage principal, Sarah.

Toute la maisonnée s’ébat bruyamment, en vue d’un seul objectif: arriver à l’heure à l’école et au travail!

Un véritable concerto tonitruant pour percussions et trompettes!

Femme et enseignante des années 2020

Nous suivons tambour battant la petite voiture rouge de Sarah qui file au collège, pour la retrouver face à ses élèves. 

Vous cherchez à connaître l’envers du décor de la vie d’un collège?

Vous souhaitez pénétrer une salle de profs telle une petite souris?

Parcourez les pages de Pousse pas Archimède, où la salle de réunion devient theatrum mundi!

Comme toute femme active, Sarah jongle avec ses obligations personnelles, compressées avec celles du (télé)travail inhérentes à son statut de prof.

Oui, mais voilà, sa vie de couple vole en éclats. Se sentant délaissé, son mari glisse dans l’infidélité.. 

« Ce n’est pas une vie! »

Pousse pas Archimède serait-il aussi un roman de moeurs, dépeignant un microcosme sociétal? Flirts, cancans et conditions de travail.

Ne mettrait-il pas en avant le danger qui guette tout enseignant?

A trop travailler chez soi, à trop vouloir en faire pour les élèves, soirs, week ends et vacances ne sont que labeur. La vie intime est mise de côté.

La plume de Lydie dépeint des situations criantes de vérité, qui peuvent être vécues par tous et toutes, tellement humaines.

On lit, on s’identifie.

Heureusement l’amitié est là, l’espoir aussi avec l’amour en renouveau, l’entraide

lydie Authier

Redécouvrez notre séjour à la Giettaz en Aravis, passé ensemble l’hiver dernier!

Pousse pas Archimède, 1er roman mais pas le dernier!

Le premier roman de Lydie Authier nous tient en haleine, tout au long de notre lecture. On ferme le livre, essoufflés d’avoir couru derrière la protagoniste Sarah. 

Alors que la temporalité interne du livre ne cible qu’une année scolaire, on ressent l’intensité des journées d’un enseignant. Pas l’temps de s’ennuyer!

Lydie, quels sont tes projets littéraires pour les mois futurs?

Je continue d’écrire, de peaufiner des textes, mais j’avoue que j’ai été moins assidue pendant l’été!

J’attends la confirmation de ma participation au lancement de l’application de lecture Nooks, qui devrait voir le jour prochainement, avec au moins une de mes nouvelles.

Il y a bien sûr aussi les salons: Saint-Ambroix, Quissac, Saintes Maries de la mer..

Peut-être aurez vous la chance de rencontrer Lydie Authier sur un de ces salons?

Une dernière question me brûle les lèvres…

Lydie, aurais-tu une astuce amusante, un conseil à donner à tes lectrices mères de famille pour aborder sereinement une nouvelle année scolaire et faire un pied de nez à la rentrée?

Euh..Je crois qu’il vaudrait mieux demander conseil à la maman de Tchoupi… Moi, je suis déjà en surchauffe!

Où commander Pousse pas Archimède? sur Amazon ou la Fnac!

A la rencontre de Pauline Hirschauer, autre auteure gardoise

julie lab

Vous pourriez également aimer...

25 commentaires

  1. Hello ma jolie Julie ❤️, mais comme c’est génial cette belle mise en avant de l’auteure dont on ressent ses émotions ! Pleins de gros bisous

    1. Coucou,
      On lui souhaite beaucoup de succès et de parutions futures!
      bisous bisous!

  2. Coucou Julie,
    J’avais découvert ce livre sur ton post instagram dernièrement.
    C’est une grande fierté de voir son travail récompensé et d’autant plus dnas le milieu de l’écriture où la concurrence est importante : bravo !
    Gros bisous

  3. Coucou Julie,
    J’ai découvert ce livre sur ton post instagram dernièrement.
    C’est une grande fierté de voir son travail récompensé et d’autant plus dans ce milieu de l’écriture où la concurrence est importante : bravo
    Gros bisous

  4. Bravo à elle pour la publication de son roman ! Très envie de le lire à mon tour. Bisous

    1. Coucou Nathalie!
      Oui, mais quelle joie, quelle reconnaissance pour elle!
      Bisous!!!

  5. […] Ma cop’s Lydie qui écrit aussi des bouquins! […]

  6. Coucou, c’est génial ce témoignage, je rêverais de pouvoir écrire un jour un roman complet mais j’en suis loin ! Bravo à cette auteure pour sa première édition et j’imagine qu’il y en aura plein d’autres derrière, bisous

  7. Coucou Julie,
    Bravo à Lydie pour la parution de son premier roman !
    Merci pour la découverte et mise en avant de cet auteur Julie 😉
    Des bisous et bon week-end !

    1. Coucou Val!

      Un honneur que de parler de son ouvrage et de son parcours!!
      La soirée qu’elle a vécue au Panthéon me laisse rêveuse 😍😍
      Bisous!

  8. Le boudoir d'Amandine a dit :

    Coucou !
    Ce livre aurait tout pour me plaire ! Merci beaucoup pour cette découverte.
    Bisous

  9. coucou julie, bravo à Lydie ! C’est toujours incroyable de réaliser ses rêves d’autant plus lorsque notre talent est reconnu et récompensée ! merci pour cette jolie découverte. bisous.

    1. Coucou Sandrine!
      C’est vrai! On se dit que c’est à peine croyable.. on se pince, non on ne rêve pas!!

  10. Bravo à cette jeune femme pleine de talent .
    Un livre qui me plairait .
    Bisous ♥

    1. Il y a du grain à moudre .. une vie comme beaucoup..
      Bisous!

  11. Bravo à Lydie qui semble être pleine de talent avec ce livre qui très certainement me plairait beaucoup. Merci pour cette belle découverte, gros bisous Julie.

    1. Coucou Anne!
      Merci à toi pour elle! Le sort de son personnage est loin d’être enviable.. une réalité crue..
      Bisous!!

  12. Coucou,
    Le livre pourrait beaucoup me plaire. C’est super de mettre en avant des autrices et de découvrir son parcours.
    Je lui souhaite plein de réussite !
    Bisous

    1. Coucou!
      Je te dirais que j’adore ça lol
      Merci à toi pour elle!
      Bisous!

  13. Coucou Julie

    Une superbe rencontre et bravo à cette auteure pour son premier roman 😃
    Il est vrai qu’en ce moment j’ai très peu le temps de lire mais je te remercie beaucoup pour cette jolie découverte romanesque.

    Je te souhaite une très belle journée

    Gros bisous

    Magalie

    1. Coucou Mag!

      J’ai lu cet été mais je voudrais avoir le temps de tellement plus!!
      Je suis admirative de la démarche de Lydie qui a réalisé son rêve.. quelle fierté!
      Gros bisous ! Bon courage pour tenir le rythme!

  14. Coucou Julie, une jolie découverte, c’est vraiment très chouette de rencontrer les auteurs ! je lui souhaite beaucoup de succès, bisous

    1. Coucou ma Flo! Oui c’est vraiment sympa et donne un autre sens au livre je trouve qui trouve sa place dans le chemin de vie d’une personne!
      Bisous!

  15. Super génial d’avoir une amie auteure et de partager ces bons moments de convivialité.
    Vivement le prochain opus alors 😉
    Belle journée.

    1. C’est chouette oui!! Très amusant et intéressant!

Laisser un commentaire